Cuisine

Mélange de saveurs africaines et portugaises, la cuisine Cap-Verdienne est simple et généreuse, le plat national, la cachupa s’apparente à un cassoulet à base de maïs, pois local appelé (ervilha), haricots rouge ou blanc, linguiça ou (saucisse de porc fumée). Aujourd’hui le temps manque à tous ce plat est élaboré chez les habitants les dimanches, c’est une fête qui rappel nos anciens qui le consommaient dès leurs petit-déjeuner le repas de la veille au soir, l’inexistence de frigos pour de raison de santé le reste était consommé le lendemain matin comme pour dire bonjour à toute la famille avant de vaquer aux occupations quotidienne, enfants aux grands-parents. Aujourd’hui ce plat dans les restaurants est réservé la veille pour le lendemain car sa préparation et cuisant est lente comme certains plats en France.  Le poisson, le poulet, le porc, le riz et quelques légumes tropicaux constituent la base de l’alimentation de Cap-Verdiens. On trouve également d’excellentes langoustes grillés cuites en sauces et buzios à consommer avec un bon vin blanc pétillant Portugais ou un excellent vin Cap-Verdiens de Fogo collecté façon Française, les accras à base de poisson bacalhau (la morue) des beignets de pommes de terre (batata), des beignes de bananes mures et servi comme légumes lorsqu’elles sont verte qui accompagne aussi bien la viande ou le poisson selon les moments. Au Cap-Vert, on trouve un excellent vin de l’île de Fogo blanc rouge ou rose enlevage par des Français depuis quelques siècles, une bière locale fabriqué en collaboration avec les Danois, beaucoup de produits portugais boissons comme le vin, bières (exemple Sagres, Super Bock), la typique boisson locale le grôgue, principalement de Santo Antão, l’équivalent des rhums antillais.

Rev'Soleil all rights reserved